AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre] Genderbender

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zbigniew Onchoski
Citoyen
avatar


Messages : 98
Messages RP : 9
Arrivée à Etan : 06/09/2014
Masculin Âge : 24
Statut : Célibataire
Métier : Pompiste
Liens utiles : Mon Smartphone
Mon journal

Your Life
Lieu de travail: Station Esso
Situation financière: Pauvre
Particularités:

MessageSujet: [Libre] Genderbender   Lun 27 Oct - 9:20

C'était une matinée qui, en apparence, commençait comme les autres samedis. Un réveil lent et brumeux, un petit déjeuner à base de chicorée au lait (l'auteur tient à préciser que c'est totalement dégueulasse) et de croissants pas très frais achetés à bas prix dans un supermarché du coing (dédicace à Miles). C'est quand il décida de filer sous la douche que ça commença à devenir bizarre.

A vrai dire, depuis le réveil, Zbigniew se sentait un peu bizarre. Une sorte de poids au niveau du buste, ainsi qu'un sentiment de manque, autre part. Mais bon, ça arrive de se lever du mauvais pied, qu'il se disait. Il a raison, ça arrive. Par contre, s'endormir en tant que mâle alpha, et se réveiller avec des boobs, ça arrive moins souvent. A part dans quelques obscures cliniques brésiliennes et thaïlandaises. C'est pourtant ce qui était arrivé à notre pompiste préféré(e). Inutile de dire que sa réaction fut à la hauteur de son changement de volume pectoral.

Sans doute effrayé par sa nouvelle féminité, Zbigniette (nous l'appellerons ainsi dans ce RP) ne put retenir un cri. Pas un cri mignon tout plein tout doux avec des papillons roses et des fleurs en sucre d'orge. Non, un bon cri viril, poilu, couillu, qui vient des tréfonds du caleçon. Apparemment, seule l'apparence de Zbibi (on peut aussi l'appeler comme ça, ça permet de pas trop s’emmêler les pinceaux) avait changée, le résultat s'en trouve donc...spécial.

Osant s'observer plus longuement dans le miroir de sa salle de bain, il fit une analyse picturale complète et détaillée en 2 copies doubles de son nouveau corps. Déjà, parlons du visage. Zbigniew n'était déjà pas le plus viril des hommes, à dire vrai. Ses traits s'étaient cependant affinés, tout comme ses lèvres. Sa barbiche de quelques jours avait tout bonnement disparu, lui offrant un visage lisse, comportant peu d’imperfections, et somme toute agréable à regarder. Au niveau des cheveux, rien n'avait changé, cependant. Il faut dire que ce n'était pas nécessaire, Zbibi possédant déjà une tignasse assez fournie de cheveux très sombres et...en bordel total. Il y en avait partout, en haut, en bas, à gauche, à droite, en diagonale, devant le visage, les uns par dessus les autres. En fait, ses cheveux, c'était comme les campements au Hellfest.
Passons désormais au [body]. Zbigniette avait gardé le corps long et fin de Zbigniew, avec cependant une différence notable : des formes. Comprenez par là que Zbigniette possédait des BOOBS, des HANCHES, des FESSES, de tailles respectables. Le tout formait un ensemble harmonieux, voire même sexy (Note de l'auteur : Oui, tant qu'à faire un RP genderbender, autant pousser le concept aussi loin que possible).

Après plusieurs minutes à observer son corps sous toutes les coutures, et à se tâter les boobs (kokinou), elle se décida à aller sous la douche. Je ne détaillerais cependant pas cette partie, sachez juste qu'ayant changé de sexe, ce fut difficile pour notre pompiste de réussir à se laver intégralement sans avoir des pensées bizarres. En sortant de la douche, elle remarqua tout de même une lueur perçant sous la porte, ce qui n'est pas logique, car les volets étaient fermés (EXPLICATION DE OUF). Se séchant et s'habillant en quatrième vitesse, Zbibi se rua dans le salon pour y découvrir une espèce de fantôme rose, à l'allure androgyne, totalement informe, en train de boire un café sur le canapé, en regardant Pimp My Ride à la télévision. Loin de perdre son calme, Zbigniette s'adressa au fantôme en ces termes :


"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH"

Bon, d'accord, elle avait peut être QUELQUE PEU paniqué. Mais le fantôme, lui semblait s'amuser de la situation. Lançant un regard amusé à la polonaise le temps d'une seconde, il se mit à rire d'une petite voix fluette et très...homosexuelle. Puis il se leva, s'approcha de Zbibi, et commença à lui parler à quelques centimètres seulement de son visage.

"N'es-tu pas étonné de trouver en ta demeure un ectoplasme aussi sublime que moi ? Non, ne pipe mot...tu ne pourrais retenir ton admiration. Tu m'as déjà assez brisé les tympans pour le moment. Laisse-moi donc me présenter, je suis Cristiano, l'esprit de la beauté, le dieu du bon goût, le seigneur fantomatique du merveilleux, et tu as été choisi par moi-même pour devenir mon jouet. Bien entendu, il a fallu arranger quelques petits détails, mais tu es désormais proche de la perfection. Mon alter-ego, en quelque sorte...en moins bien, cela va sans dire. J'espère que ce nouveau corps te plait, mon petit, enfin, même si il ne te plait pas, ça ne changera rien, car c'est moi qui décide, et puis de toute façon tu m'appartiens maintenant, à moins que tu ne veuilles redevenir cet être infâme et puant que tu étais ils y a encore quelques heures, sauf qu'en fait je m'en fiche, parce que je suis tellement puissant que je peux faire ce que je veux de toi, comme t’écraser, te modeler à ma guise; mais par contre je peux pas prendre le contrôle de ton esprit, c'est dommage, je me serais bien amusé, mais bon, je peux te tuer si il le faut, ça te fait sans doute peur, mais vu que je suis grand seigneur, je te laisserais vivre tant que tu obéiras à mes ordres, je suis gentil, non ? Des questions ?"

...
Quoi ? Zbigniette n'avait absolument rien compris à ce qu'il se passait. Récapitulons : un lamantin rose gay insupportable bavard l'avait transformé en femme, et allait se servir d'elle comme d'un jouet. C'était pas une journée normale, apparemment.

"Pas de question ? Bien, nous allons commencer à nous amuser ensemble. Voici les règles du jeu : si à la fin de la journée, tu as répondu à mes attentes, je te rendrais ton corps d'origine"

Cool

"Et si tu échoues à m'amuser, tu meurs"

...Pas cool.

"Tes voisins viennent te souhaiter la bienvenue dans le quartier. Bien entendu, ils ne me verront pas, mais je resterais là, à t'observer et à me délecter de ton mal-être. Ca va être très amusant, hihihi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evori Stevensveld
Juge
avatar


Messages : 247
Messages RP : 65
Arrivée à Etan : 03/09/2014
Féminin Âge : 25
Statut : Célibataire
Métier : Juge
Liens utiles : Mon téléphone
Mon journal
Posez-moi des questions si besoin

Your Life
Lieu de travail: Tribunal Fédéral
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: [Libre] Genderbender   Mar 28 Oct - 20:00

Ce matin, Evori n'était pas d'humeur. Elle avait pas bu son café. Pas de café, Evi qui fait chier! Vous connaissez le proverbe. Mais au point d'en oublier qu'elle se trimbalait en nuisette dehors. Remarquez, le genre de truc qu'en dessous t'es sexy en diable. Bref, un truc à Annia que Evi portait parce que Annia et son régime étaient venus lui briser les noisettes.
En nuisette moitié transparente, donc, et culotte en dentelle noire, Evi venait sonner chez le voisin. Le pompiste, et à vrai dire, elle venait juste pour la forme. Rien à foutre de ce gars, il était pas trop moche mais de là à dire baisable comme Edgey (j'déconne, hein)... Ben, faut pas non plus pousser.
Bref.


"Monsieur Onchoski? Je vous ai amené un petit quelque chose..."

Evi avait utilisé une voix étrangement mutine. Mais c'était quoi ce bordel, c'était pas elle, ça, mademoiselle la juge n'était pas une chaudasse qui bouffait les mecs comme des lapins au pruneaux les soirées en vacances chez mémé! Bordel de dieu! Et puis elle serait jamais sortie comme ça un matin dans sa rue ou tout le monde pouvait la voir! Elle était un peu spéciale comme fille mais pas à ce point! Bon, certains regards ne l'auraient pas dérangés, hein... Euh, non, attendez, si, en fait! Mais c'tait quoi ce binz, pourquoi elle n'était pas... pas elle? C'était une vanne, une sale vanne, c'était ça. Un rêve ou un cauchemar et elle allait se réveiller, bordel de dieu.

D'un autre coté, c'est vrai, elle avait préparé un truc... elle regarda vite fait.
..U...Un plat de pâtes?!

_________________

ça pique!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctus Saneada
Avocat
avatar


Messages : 241
Messages RP : 67
Arrivée à Etan : 06/09/2014
Masculin Âge : 24

MessageSujet: Re: [Libre] Genderbender   Jeu 30 Oct - 4:39

Ordinairement, cette partie d'Etan n'était pas celle qu'il explorait. Mais il avait une raison somme toute logique de se trouver ici. Enfin, tant et autant qu'on ne s'arrêtait pas pour dire "eh mais ça n'a aucun sens!". Cette journée était de ces journées habituelles, il regardait la télé peinard et avait vu cette pub étrange sur H.L.E. À ce moment, l'idée de s'acheter le jeu qui découlerait de cette série lui effleura l'esprit, mais  honnêtement pourquoi attendre quand le jeu était déjà dans sa console.  Une fois le jeu allumé, et l'écran titre passé, il s'était retrouvé instantanément dans le jeu. De ce fait, il était donc devenu un poney noir avec sa tenue habituelle pour le travail et était en pleine discussion avec le passager d'une voiture à cheval entre le XVIIIe et XIXe siècle, donc à traction animale(oui des chevaux). Celui-ci lui parlait d'une légende étrange concernant la princesse disparue d'un pays éloigné. La conversation aurait pu durer plus longtemps si le véhicule ne s'était arrêté.

Ils descendirent donc du véhicule et se trouvèrent au beau milieu d'une station service. Le cocher semblait en pleine discussion avec la personne de l'autre côté du comptoir. Apparemment pour atteindre leur destination, ils avaient besoin de prendre de l'essence. Seulement le pompiste était absent et il y avait trop de clients pour que le gérant aille le chercher. De ça, le poney en était témoin, il avait fait plus d'une heure de queue pour qu'on lui mette de l'essence. Il jeta un coup d’œil à sa voiture et comprit qu'elle n'irait pas plus loin sans son médicament. Il se proposa pour aller le chercher. Le gérant le jugea insuffisamment équiper et lui conseilla de louer une épée et un bouclier dans son magasin. Ce qu'il fit et il fit immédiatement usage de ces armes sur les monstres faisant la queue pour gagner assez de pièces pour payer la location. Avec les remerciements du gérant  pour l'avoir sauvé de ces monstres et rendu le temple à nouveau silencieux, notre fougueux poney reçut la carte qui le mènerait au pompiste.

Il se dirigea vers son coffre et sortit son tricycle.Il attacha ensuite sa crinière en couettes pour plus d'aérodynamisme. Bon c'est vrai que ça faisait petite fille, mais elle avait une mission. Pédalant de toute la force de ses gambettes  dans sa salopette bleue, notre vaillante et intrépide petite héroïne pédala jusqu'à sa maison pour montrer le dessin qu'elle avait fait. Chemin faisant, elle aperçut une personne qui lui était familière.

Le poney arrêta son tricycle et vérifia la lettre qu'on lui avait remise c'était bien la bonne adresse, sauf qu'il lui aurait été impossible de la lire. Retirant son casque, il descendit de sa moto et enfila ses lunettes qu'il rangeait dans son blouson de cuir pendant ses virées. Il s'approcha ensuite de la demoiselle qui lui tournait le dos.


-Mes hommages miss Lulu, êtes vous le pompiste?

Il retira son haut de forme pour saluer la juge qui avait présidé à l'affaire DR-6 comme tout gentleman devait le faire. La tenue de Lulu Stevensveld ne le choquait pas le moins du monde, il avait entendu dire qu'avant les filles s'habillaient comme ça. Au XIX ème probablement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zbigniew Onchoski
Citoyen
avatar


Messages : 98
Messages RP : 9
Arrivée à Etan : 06/09/2014
Masculin Âge : 24
Statut : Célibataire
Métier : Pompiste
Liens utiles : Mon Smartphone
Mon journal

Your Life
Lieu de travail: Station Esso
Situation financière: Pauvre
Particularités:

MessageSujet: Re: [Libre] Genderbender   Mar 18 Nov - 12:48

Zbignette fut surprise d'entendre la sonnette...bah, sonner. Elle espéra quelques instants que ça la réveillerait, et l'extirperait du rêve dans laquelle elle était...mais non. En se regardant les boobs, elle se rendit compte que ce n'en était pas un. Tournant la tête, elle remarqua que Cristiano avait disparu. Il ne devait, malheureusement, pas être bien loin. Ouvrant la porte, elle tomba nez à nez avec une Evori Stevensveld comme jamais elle ne l'avait vue. Très séduisante, et même...attirante, dans sa nuisette à moitié transparente qui laissait plus que deviner ses formes féminines. Son regard descendit sur ses jambes nues, surmontées, tout en haut de celles-ci, par une petit culotte noire en dentelle, très affriolante. Kurwa mać, le boule que ça doit lui faire. Terminant de regarder le corps de la juge, elle se rendit compte qu'elle ne portait rien de plus. Elle doit avoir froid, je ferais bien de lui conseiller d'entrer...

"Monsieur Onchoski? Je vous ai amené un petit quelque chose..."

Un plat de pâtes. A 9h30 du mat', ça a de quoi surprendre. Mais c'était pas juste des pâtes. Il s'agissait carrément de torsades aux couleurs de l'arc-en-ciel, recouvertes d'une sauce à la pêche. Rien que l'apparence de ces pâtes donnait faim à Zbigniette, alors quand elle sentit les effluves atteindre ses narines, elle eut du mal à s'empêcher d'aller chercher un entonnoir, de se le rentrer dans la bouche, et d'y verser le plat de pâtes sans demander son reste. Mais non. Ce n'était pas très fair play. Et puis...oh zut, quelqu'un d'autre arrivait. Pour draguer la Nordique, faudra s'y reprendre plus tard et...ah bah oui, vu son physique du jour, ce serait pas facile. A moins que la juge n'ait des pulsions homosexuelles, ce qui était très dérangeant à imaginer.
Le nouveau venu avait une démarche, et une allure générale, tout à fait étranges. En réalité, c'était un...poney. De qui s'agissait-il ? D'ailleurs, pourquoi se poser la question : c'était un Poney.


"Mes hommages miss Lulu, êtes vous le pompiste?

AAAAAAAH PUTAIN UN PONEY QUI PARLE
Zbigniette ne put cacher son air surpris, mais tenta tout de même d'user de démocratie :


Mer...merci mademoiselle Stevensveld, vous etes d'ailleurs charmante ce matin...et oui, mon ponMONSIEUR, je suis le pompiste. Désirez vous entrer en mon humble demeure déguster un breuvage qui vous réchauffera le coeur ainsi que le corps ?

...Wut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] Genderbender   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] Genderbender

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rpg . That's a dream ? :: Royaume des rêves-