AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lygeia N.S. MacDiarmada
Procureure
avatar


Messages : 225
Messages RP : 17
Arrivée à Etan : 19/10/2014
Féminin Âge : 20 ans
Statut : Cœur à prendre ~
Métier : Apprentie de Miles Edgeworth
Liens utiles : Un smartphone
Un journal
Un agenda
Venez tailler la bavette

Your Life
Lieu de travail: Chez Miles Edgeworth.
Situation financière: (Très) Moyenne
Particularités:

MessageSujet: Premier jour   Lun 20 Oct - 16:32

Le destin voulait que le jour où elle obtenait une réponse positive à sa lettre à Edgeworth, les cadeaux de Beck arrivent : une chemise avec ce qui ressemblait à un jabot intégré, un collier dont le médaillon en résigne cerclé d'un métal argenté renfermait un trèfle à quatre feuilles et une façon de jabot noir. Le tout, très féminin, était agrémenté d'une courte lettre, espiègle, où Beck lui souhaitait que de tels accessoires jouent en sa faveur.

Lygeia, en revanche, avait beaucoup hésité devant le petit miroir de son nouvel appartement sur la tenue à mettre pour son premier jour. Jabot ou collier ? Les deux ? Et si son patron croyait qu'elle se moquait de lui ? Et si son habillement était "too much" ? Est-ce que la couleur mettait en valeur ses yeux ? Quelles seraient ses premières tâches au cabinet ? Ses cheveux étaient-ils bien ainsi ? Elle prenait cinq ans, là, non ? Le procureur était-il sur une affaire ? Non, c'était décidément mieux avant. Il y avait des chances que le talentueux Miles Edgeworth soit sur une affaire. Les journaux parlaient d'une histoire de déflagration, nul doute que ce genre d'affaire "explosive" lui ait été confiée. Elle réussit finalement à préparer ses vêtement le soir même, après quelques heures de questionnement.

Ainsi, le lendemain, elle enfila la chemise à jabot, un pantalon sombre, ses bottes et le discret collier au trèfle. Elle était alors trop endormie pour stresser, situation qui changea dès qu'elle voulut avaler son frugal petit-déjeuner. Elle prit un bus pour rejoindre le bâtiment des procureurs mais marcha sur les 250 derniers mètres pour se calmer.
*Gosh, my belly hurts ...*
Elle sortit son téléphone de sa poche et vérifia l'heure. 7h42. Elle avait un bon quart d'heure d'avance. La bleusaille s'avança et pressa le bouton de l'interphone en attendant que la porte s'ouvre. Restait à espérer que le trèfle à quatre feuille opère.


Dernière édition par Lygeia N.S. MacDiarmada le Jeu 23 Oct - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Edgeworth
Procureur
avatar


Messages : 341
Messages RP : 68
Arrivée à Etan : 09/07/2014
Masculin Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Métier : Procureur
Liens utiles : - Ask
- Fiche
- Smartphone

Your Life
Lieu de travail: Bureau du procureur
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Lun 20 Oct - 17:03

Impatience. Miles venait tout juste d'arriver à son bureau tandis qu'il n'était que sept heures. Une pièce peu différente d'hier ; la même propreté, le même ordre et le même bureau parfaitement ciré. La journée de la vieille lui avait d'ailleurs paru interminable : toute une journée à travailler sur une affaire de déflagration ; affaire dont il possédait peu d'éléments. Mais soit, la journée allait très certainement s'avérer plus passionnante aujourd'hui ; en effet, le procureur attendait une élève. Le procureur avait reçu, il y a quelques temps, une lettre de motivation et un CV. Une jeune fille nommée Lygeia, sortant d'une prestigieuse école. Ce n'était pas la première fois qu'il recevait ce genre de courrier, mais celui-ci l'avait interpellé, il ignorait pourquoi. Sans doute la lettre de motivation très garnie, qui sait ?

Miles décida donc de préparer de quoi s'occuper à la jeune fille, histoire qu'elle ne s'ennuie pas dès son premier jour de travail. Le procureur comptait bien commencer les « cours » dès le premier jour, et il n'allait certainement pas la laisser se reposer sur ses lauriers. Un procureur doit savoir mettre la paresse de côté ; ce n'était pas qu'une règle de travail, c'était une règle de vie ! Et des règles de vie, Lygeia allait devoir en apprendre et s'adapter à un paquet. Comme par exemple : ne pas réclamer trop de sommeil, savoir sauter des repas, et surtout savoir mettre de côté sa vie personnelle. Si elle n'y parvenait pas, elle n'arriverait jamais à devenir procureure.

Miles poussa un soupir. Certes, il s'était fait une tonne de promesses quant à cette élève. Il s'était juré d'être exigeant, d'être sévère. Mais jamais – Ô grand jamais il ne reproduirait les erreurs de cet ignoble être qu'était Von Karma. Le père, j'entends. Miles ne réclamera jamais la perfection, car elle n'est tout bonnement pas de ce monde. Il n'apprendra jamais à sa protégée à haïr les avocats, car les avocats sont tout bonnement nécessaires au bon fonctionnement d'une enquête. Et surtout, il n'apprendra jamais à sa protégée à forcer un verdict coupable de façon illégale. Car, de toute évidence, la vérité n'éclatera jamais dans un procès truqué. Cela semblait, certes, couler de source ; mais l'obstination de certains procureurs pour la victoire donne parfois lieu à de l'illégalité.

Miles entendit finalement toquer à la porte de son bureau. Il leva son regard vers la porte d'entrée, puis se rapprocha de la porte. Il ouvrit.

« Bienvenue. »

_________________

Zbig dans toute sa splendeur:
 


Merci Zbig again:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Miles Edgeworth le Jeu 23 Oct - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygeia N.S. MacDiarmada
Procureure
avatar


Messages : 225
Messages RP : 17
Arrivée à Etan : 19/10/2014
Féminin Âge : 20 ans
Statut : Cœur à prendre ~
Métier : Apprentie de Miles Edgeworth
Liens utiles : Un smartphone
Un journal
Un agenda
Venez tailler la bavette

Your Life
Lieu de travail: Chez Miles Edgeworth.
Situation financière: (Très) Moyenne
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Lun 20 Oct - 18:56


L'attente fut courte jusqu'à ce que Edgeworth arrive, mais elle n'en fut pas moins eprouvante, à sa manière. Lygeia avait la sensation qu'une sale bête la dévorait de l'intérieur alors que son cœur se liquéfiait, goutte à goutte. Elle prit une goulée d'air, retint son souffle.
*Calme toi, triple idiote ! Ce n'est qu'une simple journée de travail comme les autres ! C'est seulement la première !* Elle le savait bien. Seulement, elle allait travailler avec "le Roi des Procureurs", pas un simple procureur. Il lui faudrait un temps d'adaptation, aussi court que possible. *Boy ... Si tu réagis comme ça un jour normal, tu ne tiendras jamais devant un juge !* L'argument fit mouche. Si Edgeworth la sentait dans un tel état maintenant, il se ferait des idées sur ses capacités derrière un barreau. Elle relâcha tout son air, déjà plus calme.

Le bruit des pas se rapprocha. Elle se surprit à écouter chaque son. La poignée qui se baissait, le mécanisme qui coulissait, le bruit léger des gonds et de l'appel d'air lorsque la porte s'ouvrit. La silhouette masculine vêtue de bordeaux, de noir et d'un jabot immaculé apparut dans l'embrasure.
Bienvenue.
Merci.
répondit-elle immédiatement avec un signe de tête, bien plus polie que d'habitude.
Elle entra dans le bureau, feintant un calme qu'elle commençait à peine à avoir. Et encore merci de m'avoir offert cette opportunité.

Elle avança encore un peu, laissant ses yeux curieux sautiller discrètement à la découverte du bureau qui dégageait une sensation de professionnalisme et de sobre richesse. Le sofa et les rideaux (étaient-ils en velours ?) bordeaux faisaient écho à la tenue du procureur, dont l'un d'entre elle était littéralement encadrée au mur. Une imposante bibliothèque des différents dossiers occupait tout le mur droit, se prolongeant même en tant que meuble bas derrière le bureau. Elle sourit en voyant ce qui brisait légèrement un peu la rigueur du bureau : les objets personnels de Edgeworth. La statuette/figurine d'un samouraï en plein kata, juste à côté d'un trophée vert affublé d'un K détonnaient, entre une imposante gerbe de fleurs (naaaan, Beck n'aurait pas osé lui envoyer des fleurs, tout de même ?) et un service de thé. Connaitre un peu mieux son environnement l'apaisa immédiatement. Elle s'arrêta et fit volte-face vers son patron.

Alors ? On commence par quoi ?


Dernière édition par Lygeia N.S. MacDiarmada le Jeu 23 Oct - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Edgeworth
Procureur
avatar


Messages : 341
Messages RP : 68
Arrivée à Etan : 09/07/2014
Masculin Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Métier : Procureur
Liens utiles : - Ask
- Fiche
- Smartphone

Your Life
Lieu de travail: Bureau du procureur
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mar 21 Oct - 17:11

Miles ouvrit la porte. Devant lui, se tenait un petit bout de femme tout à fait charmant. Cette jeune fille dégageait une aura très particulière. Elle semblait tendue. Enfin, tendue, mais pas trop. Comme si elle ne voulait pas le montrer. Et c'est sûrement ce qu'elle faisait ; tout le monde est tendu un premier jour de travail ! Ah, cela paraissait si lointain à Miles, son premier jour de travail... Qu'il aurait aimé revivre cette émotion. Enfin, il l'avait vécut il n'y pas très longtemps, ceci dit, et il ne manqua pas de se faire la réflexion en jetant un œil sur le col de sa veste où y était accroché un badge d'avocat, il y a encore peu. Enfin, il n'était pas temps de penser à ça, il fit un sourire à la jeune femme avant de la faire entrer. Elle le remercia à deux reprises avant de jeter un regard observateur mais peu discret dans le bureau du procureur. Celui-ci ne put s'empêcher d'en sourire.

Elle se tourna soudainement vers lui. « Alors, on commence par quoi ? » ; tiens, elle était pressée. Cela tombait bien, Miles l'était également. C'est à cet instant précis qu'il se mit à la détailler plus précisément. Comme il avait pu le remarquer dès qu'elle avait passé le seuil de la porte, la jeune femme portait de long cheveux châtains et ondulés qui lui tombaient jusqu'à la taille, tirés en arrière. Et cette coiffure lui allait anormalement bien. De plus, ses prunelles vertes ne manquaient pas d'illuminer son visage à souhait. Et là ; Miles fut comblé. En effet, son apprentie portait un jabot. Oui, oui, un jabot. Mais que de bons goûts ! Miles releva également l'accent irlandais de Lygeia.

« Eh bien, on va commencer par faire connaissance. Je m'appelle Miles Edgeworth et je suis procureur, quel est votre nom ? »

Oh bien sûr, Miles connaissait déjà le nom de la jeune femme. Il avait relu sa lettre de motivation et son CV une bonne dizaine de fois. Il aurait quasiment été capable de les réciter par cœur. Qu'est-ce que vous croyez, un recrutement ne se fait pas à la légère ! Seulement, le procureur trouvait que cette introduction claquait pas mal.

_________________

Zbig dans toute sa splendeur:
 


Merci Zbig again:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Miles Edgeworth le Jeu 23 Oct - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygeia N.S. MacDiarmada
Procureure
avatar


Messages : 225
Messages RP : 17
Arrivée à Etan : 19/10/2014
Féminin Âge : 20 ans
Statut : Cœur à prendre ~
Métier : Apprentie de Miles Edgeworth
Liens utiles : Un smartphone
Un journal
Un agenda
Venez tailler la bavette

Your Life
Lieu de travail: Chez Miles Edgeworth.
Situation financière: (Très) Moyenne
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 22 Oct - 17:54


Finalement, son volte-face leur permit de s'étudier rapidement l'un l'autre. Plus discrète cette fois, elle garda ses pupilles jades dans l'acier des yeux de son patron alors qu'elle détaillait son visage, puisqu'elle connaissait déjà son allure générale. Les yeux aciers avait une dureté métallique naturelle qui rendait ses émotions plus dures à déchiffrer. Peut-être qu'en apprenant mieux à le connaitre, elle pourrait se baser sur autre chose : un léger tic, une façon de se tenir, une intonation, un changement de pigmentation...
Ses paupières inférieures étaient légèrement gonflées et assombries, le genre de cernes qui ont pris leur quartiers depuis belle lurette. Un article de journal, ou du moins un témoignage relativement connu d'Edgeworth qu'elle avait entendu elle ne savait plus où, disant que le procureur travaillait de façon plus qu'acharnée, sacrifiant sommeil, repas et vacances lui revint en tête. Logique. Pas de résultats sans travail.

Eh bien, on va commencer par faire connaissance. Je m'appelle Miles Edgeworth et je suis procureur, quel est votre nom ?
Lygeia Nia Siofra MacDiarmada.
se présenta-t-elle simplement en s'interrogeant sur la raison de cette présentation. Elle savait qui il était (qui dans le monde du droit ne le savait pas ?), elle connaissait son nom bien souvent répété dans des cours et des conversations quand à sa profession ... well, que fichait-il dans cette pièce s'il n'était pas procureur ? Le ménage ?
Ou alors ... Ou alors il voulait lui apprendre à se présenter décemment. Oups. Elle avait l'impression d'avoir de nouveau cinq ans, lorsque l'on devait se chamailler avec elle pour qu'elle ose saluer et remercier à voix haute.
Ou bien ... Ou bien il avait effectivement lu et relu son nom, sans parvenir à le prononcer correctement et espérait ainsi l'entendre pour éviter de l'écorcher ? Aussi risible qu'adorable.
Elle eut une petite révérence lorsqu'elle finit sa phrase :
Votre nouvelle apprentie ~


Dernière édition par Lygeia N.S. MacDiarmada le Jeu 23 Oct - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Edgeworth
Procureur
avatar


Messages : 341
Messages RP : 68
Arrivée à Etan : 09/07/2014
Masculin Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Métier : Procureur
Liens utiles : - Ask
- Fiche
- Smartphone

Your Life
Lieu de travail: Bureau du procureur
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 22 Oct - 21:54

Ligeia Nia Siofra MacDiarmada. Ok, c'était mignon, les noms à ralonge c'était la classe et en plus, ça rimait, en l'occurrence, mais Miles avait réellement eu du mal à retenir ce nom. En fait, il l'avait appris comme une leçon, car ça ne lui venait pas spontanément. Mais ça viendrait, il en était sûr. Et puis, son prénom n'était que « Ligeia », après tout. Ce prénom n'était pas des plus difficiles, et la consonance irlandaise était délicieuse. L'Irlande en lui-même était un endroit merveilleux, d'ailleurs. Miles s'y était rendu une fois pour des raisons professionnelles. Quoi qu'il en soit, son apprentie s'était présentée de manière tout à fait charmante ; le procureur avait même eut droit à une petite révérence, c'est dire !

Quoi qu'il en soit, Miles hésitait déjà sur quelle activité proposer à la demoiselle. Des tonnes de dossiers trônaient sur le bureau du procureur, mais l'affaire dont il s'occupait actuellement était une affaire de déflagration. Il allait peut-être faire travailler la demoiselle là dessus ? Oui, c'était décidé, il la ferait travailler sur ce dossier. L'affaire n'était pas bien difficile après tout, malgré un certain manque de preuves du côté de l'accusation. Cette affaire n'était pas réellement adaptée à un débutant, mais il fallait commencer par quelque chose. Miles se rapprocha de son bureau et attrapa le dossier qui était ouvert. Il y avait travaillé la vieille et n'avait visiblement pas eu le temps de refermer le dossier.

« Bien, on va commencer par cette affaire. Lisez ça. »

Miles tendit le dossier à sa jeune apprentie.
Résumé de l'affaire:
 

Miles en profita pour relire une fois également. Il se tourna vers son apprentie qui tenait le dossier, puis esquissa un sourire avant de déclarer :

« Interrogation surprise. Qui est l'accusé de cette affaire ? »

Ben oui, fallait lui mettre un coup de pression direct !

_________________

Zbig dans toute sa splendeur:
 


Merci Zbig again:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Miles Edgeworth le Jeu 23 Oct - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygeia N.S. MacDiarmada
Procureure
avatar


Messages : 225
Messages RP : 17
Arrivée à Etan : 19/10/2014
Féminin Âge : 20 ans
Statut : Cœur à prendre ~
Métier : Apprentie de Miles Edgeworth
Liens utiles : Un smartphone
Un journal
Un agenda
Venez tailler la bavette

Your Life
Lieu de travail: Chez Miles Edgeworth.
Situation financière: (Très) Moyenne
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Jeu 23 Oct - 12:07


Présentations faites, il sembla hésiter un instant puis lui tendit un dossier laissé ouvert parmi d'autres sur son bureau. Elle faillit ne pas entendre ce qu'il disait alors qu'elle se plongeait déjà, assoiffée, dans le dossier.
Bien, on va commencer par cette affaire. Lisez ça.
Pas besoin de lui demander deux fois... Elle prit le dossier et ... Bingo ! Il s'agissait bel et bien de l'affaire à laquelle elle avait pensé. Elle se mit à sa lecture, prompte, alors que son esprit mettait rapidement en relief ce qu'elle croyait le plus important.
Résumé de l'affaire:
 
Fascinant. Elle ne connaissait pas encore la ville assez pour savoir si le lieu de l'explosion était un lieu de passage mais le terme de "séjour" laissait penser à une habitation plus qu'à un bâtiment public même si le nombre de victimes (17) était impressionant. Placer une bombe dans une maison ... Soit Jasmin était tordu, soit il avait un contentieux à régler avec les victimes. La deuxième hypothèse étant plus plausible, puisqu'il avait bien fallu qu'il entre dans la maison pour y faire sa sale besogne. (Même si elle connaissait plus discret qu'une bombe en quartier résidentiel pour éliminer une famille.) A vérifier. La puissance de la bombe semblait calculée, puisqu'elle n'avait pas détruit la maison. Ou alors la bombe était ratée.
La voix d'Edgeworth la tira, bon gré, mal gré, de ses conjectures.

Interrogation surprise. Qui est l'accusé de cette affaire ?

Elle répondit du tac-o-tac, toujours le nez sur dans son dossier, d'une voix d'abord moins vive qu'à l'accoutumée puis qui se réveilla au fur et à mesure.
Théo Jasmin, qui sortait du bâtiment juste avant la catastrophe. Seules ses empreintes ont été retrouvées sur la porte extérieure ... Pourquoi d'ailleurs ? Pourquoi seulement ses empreintes ? Une poignée de porte, c'est souvent plein d'empreintes, c'est parfois quasi inexploitable ou alors on élimine les empreintes "normales" une par une, la vérifier tiens du travail de routine. Mais pourquoi ses empreintes à lui ? La poignée avait été essuyée ? Mais il aurait laissé ses empreintes ? Hmm. Pour la fabrication de la bombe, c'est relativement facile. J'imagine qu'elle a été identifiée comme étant de fabrication artisanale. Internet regorge de sites plus ou moins légaux "grâce" auxquels un enfant de cinq ans pourrait devenir un terroriste en culottes courtes ... En revanche, c'est moi ou l'heure de l'explosion n'est pas indiquée ? On ne déposait pas une bombe sans se faire voir aussi facilement de jour que de nuit. De plus, étant nouvelle en ville, pourriez-vous m'indiquer quel type de bâtiment environ a subi l'explosion ? Maison en quartier résidentiel ?

Il faillait tout de même qu'elle ait une réponse à son embryon de théorie. Tout en regardant son patron avec une pointe de curiosité, elle se mit à chercher des traces de témoignages dans le dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Edgeworth
Procureur
avatar


Messages : 341
Messages RP : 68
Arrivée à Etan : 09/07/2014
Masculin Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Métier : Procureur
Liens utiles : - Ask
- Fiche
- Smartphone

Your Life
Lieu de travail: Bureau du procureur
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Jeu 23 Oct - 18:20

Miles regardait sa nouvelle apprentie qui semblait déjà absorbée par l'affaire. Cela le touchait vraiment de voir quelqu'un qui portait tant d'intérêt pour son travail. De plus, la jeune femme n'hésitait pas à poser des questions, et sa curiosité était tout à fait agréable. Oh, et d'ailleurs, elle avait répondu juste. Cette question n'était pas non plus des plus difficiles, mais la relation entre Miles Edgeworth et Lygeia MacDiarmada commençait sur de bonnes bases. Très bonnes bases. Et le procureur espérait qu'il en resterait ainsi. La tension redescendit un petit peu. Bah oui, il avait stressé, le pauvre. Il n'était pas forcément du genre très sociable, le Miles Edgeworth.

« Pour la fabrication de la bombe, c'est relativement facile. J'imagine qu'elle a été identifiée comme étant de fabrication artisanale. Internet regorge de sites plus ou moins légaux "grâce" auxquels un enfant de cinq ans pourrait devenir un terroriste en culottes courtes ... En revanche, c'est moi ou l'heure de l'explosion n'est pas indiquée ?  »

Le procureur se tourna vers la jeune femme. Internet. C'était fortement possible, après tout les criminels courraient sur le deep web, et la police s'en arrachait littéralement les cheveux. Internet était vraiment dangereux quand on marchait dans ses ruelles sombres. Trouver une bombe, quand on commençait à fréquenter le deep web, cela ne posait plus le moindre souci, après tout.

« La théorie d'Internet n'est, effectivement, pas à écarter. Aujourd'hui il est de plus en plus simple de se procureur des choses destructrices telles que des bombes... et effectivement, l'heure de l'explosion n'est pas indiquée sur mon dossier. »

C'est vrai que c'était étrange. Sans doute un oubli de la part de la personne qui avait rédiger ce dossier... gros oubli, soit-dit en passant. Miles ne manquerait certainement pas de remonter les bretelles à l'idiot qui avait omis un détail si important.

« De plus, étant nouvelle en ville, pourriez-vous m'indiquer quel type de bâtiment environ a subi l'explosion ? Maison en quartier résidentiel ? »

Miles rejeta un œil sur son dossier.

« Il s'agit d'une maison. Elle n'avait pas de voisins, elle était la seule maison construite ici. »

Miles chercha dans les tréfonds de sa mémoire quelque chose capable d'intéresser son apprentie et de l'avancer sur l'affaire. Peut-être arriveraient-ils à une conclusion commune en travaillant ensemble ? A vrai dire, Miles avait déjà sa petite idée sur l'affaire, mais il souhaitait faire marcher les méninges de la jeune fille. Comme une sorte de test.

« Un petit détail : aucune empreinte n'a été retrouvée dans la maison. Pas même celles des agents de la Licra assassinés, ils portaient des gants ; uniforme oblige. Étrange, non ? »

_________________

Zbig dans toute sa splendeur:
 


Merci Zbig again:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygeia N.S. MacDiarmada
Procureure
avatar


Messages : 225
Messages RP : 17
Arrivée à Etan : 19/10/2014
Féminin Âge : 20 ans
Statut : Cœur à prendre ~
Métier : Apprentie de Miles Edgeworth
Liens utiles : Un smartphone
Un journal
Un agenda
Venez tailler la bavette

Your Life
Lieu de travail: Chez Miles Edgeworth.
Situation financière: (Très) Moyenne
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Ven 24 Oct - 20:39


En regardant son patron, elle cru percevoir un soupçon de satisfaction dans son regard qui lui fit réellement plaisir. La bonheur de sentir ses remarques appréciée à leur juste valeur ~
La théorie d'Internet n'est, effectivement, pas à écarter. Aujourd'hui il est de plus en plus simple de se procureur des choses destructrices telles que des bombes... et effectivement, l'heure de l'explosion n'est pas indiquée sur mon dossier.
Et bien ! Le travail avait dû être soigné pour oublier un tel détail sur le dossier. Elle jeta un regard mauvais au dossier, comme si elle l'accusait directement de dissimuler des éléments. En même temps, avec une erreur pareille, qui sait ce qui aurait pu être oublié d'autres. Il lui revint en tête le souvenir d'un de ses professeurs la sermonnant sur le contenu de ses comptes-rendus en lui disant qu'un collègue devait comprendre toute une affaire après avoir lu son dossier.
Il s'agit d'une maison. Elle n'avait pas de voisins, elle était la seule maison construite ici.
Hmm.
Plutôt intéressant. Une maison sans voisin était parfaite pour assassiner avec moins de risques de témoins. Quoique la bombe restait tout de même très expéditive. Et c'était là que son esprit coinçait, entres autres. Pourquoi une bombe ? Pourquoi dans une maison ? Une bombe, c'est pour les lieux de passage. Pas pour tuer une poignée de personnes ! Monde de fous ...
Un petit détail : aucune empreinte n'a été retrouvée dans la maison. Pas même celles des agents de la Licra assassinés, ils portaient des gants ; uniforme oblige. Étrange, non ?
Plus qu'étrange ! Ce "détail" m'énerve à un point, vous n'avez pas idée !
Elle fronça les sourcils, regarda encore le dossier en se mordillant la lèvre, un tic fréquent chez elle lorsqu'elle réfléchissait. Elle se força à réfléchir à voix haute, espérant que s'entendre l'aidrait, et que son mentor voit sa façon de penser.
La présence de la bombe s'imagine assez rapidement : Théo Jasmin appelle la Licra, leur préparant une jolie surprise. La Licra débarque, Théo soort ... ? Et la bombe explose. Acte de haine, assassinats multiples et fabrication d'explosif. Peine de mort assurée.
Ce point apparemment réglé, elle pouvait s'attaquer au reste.
Mais ces damnées empreintes ? On pourrait penser qu'il a essuyé toutes les empreintes ... mais pourquoi avoir omit les siennes ? La défense va hurler au complot ... Surtout avec le fait qu'il n'y ait que les siennes.
Cette simple preuve était comme une atroce fausse note dans un chef d'oeuvre, comme une énorme tâche sur une toilette neuve, en quelques secondes, elle obsédait Lygeia, la beuguait, lui faisait grincer les dents. Elle ferma les yeux.
Pourquoi
n'y avait-il
que ses empreintes ?
Outre l'hypothèse du coup monté ...
It's lame but ... Une simple erreur ? Sachant que la bombe allait exploser derrière lui, il a tout essuyé ... mais a laissé la trace de sa main en fuyant.
Elle avait encore la sensation que le tout sonnait faux. Mais pour l'instant, elle n'avait pas mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Edgeworth
Procureur
avatar


Messages : 341
Messages RP : 68
Arrivée à Etan : 09/07/2014
Masculin Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Métier : Procureur
Liens utiles : - Ask
- Fiche
- Smartphone

Your Life
Lieu de travail: Bureau du procureur
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Dim 26 Oct - 19:58

Miles entendit sa jeune assistante réfléchir à haute voix. Réflexions pertinentes, soit-dit en passant. Elle semblait concentrée, très concentrée, et cela eut le mérite d'arracher un sourire à Miles Edgeworth. Rien ne semblait pouvoir la perturber dans sa réflexion, et le procureur n'avait certainement pas envie de la déranger en lui posant des questions ; cela n'aurait fait que la déconcentrer. Il la laissa donc réfléchir pendant quelques minutes ; minutes dont il profita pour aller faire du thé, tout en gardant un œil sur la jeune fille, évidemment. Le procureur faisait son thé de façon traditionnelle, bien entendu. Pas de thé en sachet, c'était hors de question. Il avait horreur de ça, ces thés industriels avaient si peu de goût, même avec un grand temps d'infusion... En attendant d'ailleurs la fin de l'infusion, le procureur se tourna vers Lygeia. Elle se mordait les lèvres. Était-ce un tic ? Cela serait bon à savoir à l'avenir. Le procureur finit par se dire qu'il aurait bien d'autres occasions de vérifier si cela s'agissait d'un tic, ou non. Aujourd'hui, l'important n'était pas de déterminer les tics de la demoiselle, mais plutôt ses capacités.

Miles sortit deux tasses. Deux magnifiques tasses qui semblaient venues d'une autre époque. Toutes deux étaient en porcelaine, et incroyablement propres. Elles semblaient n'avoir jamais servi, pas une seule trace de rayure. Et cela s'expliquait : Miles ne les passait jamais au lave-vaisselle. Il les nettoyait toujours à la main, comme une bonne partie de sa vaisselle, d'ailleurs. Dessus étaient dessinées des roses, le tout dans un style typiquement anglais. Miles Edgeworth était typiquement anglais, après tout... Enfin. Si je m'attarde sur ces tasses, c'est tout simplement à cause du fait que Miles y tenait comme à la prunelle de ses yeux. En fait, peut-être même plus. Il les avait depuis un moment maintenant. Je ne vous raconte même pas le prix que le procureur y avait mis... si l'une d'entre elles venait à se briser... malheur ! C'est d'ailleurs pourquoi il évitait au maximum de confier l'une d'entre elles à l'inspecteur Gumshoe ; simple précaution...

Après les avoir remplies de thé, le procureur tendit une tasse à la demoiselle en pleine réflexion, le tout accompagné d'un sourire en coin, histoire de se montrer un minimum agréable. Le procureur s'assit sur son divan et invita la jeune fille à en faire de même d'un signe de la main. Il porta la tasse à ses lèvres, puis reporta son regard sur sa nouvelle assistante.

« En fait, aucune empreinte n'a été retrouvée dans cette maison. Nul part. L'identité des propriétaires reste donc un mystère... »

Miles marqua une pause afin de boire une nouvelle gorgée de thé.

« Ces empreintes sont étranges. Retrouvées uniquement sur le côté externe... Cela pourrait vouloir dire que l'accusé serait rentré par la porte, et ressorti par la terrasse. »

Miles se rapprocha de la jeune femme, puis tourna les pages du dossier.

« Voici le diagramme de la scène de crime. »

diagrammes:
 

« Seulement, ma théorie ne coïncide pas avec les témoignages. Tournez la page. »

profils:
 


_________________

Zbig dans toute sa splendeur:
 


Merci Zbig again:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygeia N.S. MacDiarmada
Procureure
avatar


Messages : 225
Messages RP : 17
Arrivée à Etan : 19/10/2014
Féminin Âge : 20 ans
Statut : Cœur à prendre ~
Métier : Apprentie de Miles Edgeworth
Liens utiles : Un smartphone
Un journal
Un agenda
Venez tailler la bavette

Your Life
Lieu de travail: Chez Miles Edgeworth.
Situation financière: (Très) Moyenne
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 5 Nov - 20:54

Lygeia entendit le bruit d'un liquide que l'on versait, suivit des pas de son employeur se rapprochant pour lui tendre une tasse qu'elle prit avec un mélange de délicatesse et de distraction. Distraction qui s'évapora comme neige au soleil lorsqu'elle vit la tasse. La Tasse de belle porcelaine, décorée finement de petit motifs probablement peints à la main ressemblait à celles de Mrz.Harwood mis à part que celles d'Edgeworth semblaient moins coûteuses, à la base, mais encore plus dorlotées. Sa main se fit précautionneuse.
En fait, aucune empreinte n'a été retrouvée dans cette maison. Nul part. L'identité des propriétaires reste donc un mystère...
Elle lui jeta un coup d'oeil plus appuyé. Elle avait bien compris qu'il n'y aurait aucune empreinte, mais elle comprenait encore mieux maintenant le sens de ce mot. Au-cu-ne saleté d'empreinte. De l'acharnement pur et simple. Essuyer ses propres empreintes, okey, elle-même y aurait surement pensé. Mais briquer toute la maison ... ? Fallait être un sacré tordu.
La mairie refuse de donner l'acte de propriété de la maison ? Ne pas connaitre l'identité des habitants seulement en l'absence d'empreinte me semble un peu maigre, non ?
Elle camouflait à peine ses mots. Elle se serait attendue à mieux du principal procureur du Royaume-Uni. Elle but le thé brûlant, sans sucre ni lait, en deux gorgées rapides et discrètes. La boisson lui laissa un goût rond, raffiné au palais, malgré qu'il soit encore un peu chaud. Absolument exquis. Mais elle n'avait pas le temps de le déguster. Elle aurait éviter, en temps normal, toute forme de collation durant le travail, préférant prendre dix minutes bien séparée du temps de travail pour goûter ce qu'elle avalait.
Ces empreintes sont étranges. Retrouvées uniquement sur le côté externe... Cela pourrait vouloir dire que l'accusé serait rentré par la porte, et ressorti par la terrasse.Voici le diagramme de la scène de crime.
Elle le laissa tourner les pages, scrutant le plan :

diagrammes:
 

Pas d'escalier, pas d'étage. Un salon par lequel on était forcé de passer.

Seulement, ma théorie ne coïncide pas avec les témoignages. Tournez la page.
Sa théorie ? Elle posa délicatement la tasse en sureté, tourna la page, se jetant sur l'épluchage des témoignages.

profils:
 

Elle tourna et retourna les pages, gardant ses commentaires pour elle pour l'instant. Puis elle se stoppa net : un ange passa.
Elle tomba aux pieds de son mentor (ou était-ce une colonne pourpre?) et sortit les pièces du dossier, les étalant devant elle fébrilement. Que tout le monde se rassure, elle n'aura pas eu s mouvement dans un endroit moins propre, de peur de salir quoique ce soit. Elle eut un mouvement de calme, ou plutôt de flottement, puis elle attrapa ce qu'elle avait apporté : un bloc-note et un critérium. La mine du crayon encore rentrée, elle pointait les pièces du dossier. Sa voix était ferme, rapide, sèche.

La Licra est appelée dans une maison où les attend une bombe. 12 morts, 5 blessés. La puissance de la bombe était surement calculée pour tuer sans trop endommager le bâtiment.
Elle nota sur le bloc-note d'une écriture précipitée. Son corps tentait désespérément de suivre le rythme de son esprit.
On a retrouvé les empreintes de Théo Jasmin sur la poignée extérieure de la porte d'entrée. Ce sont les seules empreintes trouvées. De plus, un des agents de la Licra survivant ... Shakey Nodice, dit l'avoir vu sortir par la porte suscitée, ce qui fait de Théo notre principal suspect. Cependant, on peut facilement imaginer que Nodice était sous le choc à ce moment, son témoignage est peu fiable. De plus, Miss O'Nimes, qui a appelé la police, semble dire qu'il est entré après l'explosion , par la terrasse, ce qui pourrait être corroboré par le témoignage de Sembsuspecte - quel nom !
Elle se rassit sur ses talons, frustrée. Ce dossier serait un jeu d'enfant ... Pour la défense !
Tout semble dire que Théo Jasmin n'est qu'un abruti curieux qui espérait peut-être jouer les bons Samaritains ... Pouuuurtaaaaaant ... Pourquoi est ce qu'on ne retrouve pas ses bloody empreintes ?!
Ces empreintes allait la rendre chèvre dès le premier jour !
Ce serait donc quelqu'un d'autre ? Un proprio' ? Quelqu'un connut pour sa haine contre la Licra ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miles Edgeworth
Procureur
avatar


Messages : 341
Messages RP : 68
Arrivée à Etan : 09/07/2014
Masculin Âge : 27 ans
Statut : Célibataire
Métier : Procureur
Liens utiles : - Ask
- Fiche
- Smartphone

Your Life
Lieu de travail: Bureau du procureur
Situation financière: Aisée
Particularités:

MessageSujet: Re: Premier jour   Lun 10 Nov - 21:29

Miles soupira. A vrai dire, plus il racontait cette affaire à son apprentie, moins elle lui semblait claire à lui-même. C'est vrai, à part ces stupides empreintes sur la porte, rien n'accusait Théo Jasmin. Bien sûr, elles prouvaient sa présence sur les lieux, mais elles n'indiquaient en rien qu'il était coupable. Et que serait-il s'il ne s'agissait là que d'un passant trop curieux ? Étrange, vraiment. Quoi qu'il en soit, le procureur en venait même à se demander ce qui avait poussé la police à arrêter cet homme, un manque de suspects ?... non, il ne fallait pas penser comme ça. Malgré le manque évident d'efforts fournis par la police, il fallait qu'il leur fasse confiance, au moins un minimum. Et puis... deux cerveaux sur cette affaire... trouvons des failles. Il y en avait forcément. Bien. Miles se pencha de nouveau sur son dossier. A vrai dire, tester son apprentie l'importait plus qu'étudier « sérieusement » cette affaire. Non, n'allez pas croire à un manque de sérieux de la part de Miles Edgeworth ! Cela ne lui ressemblait absolument pas. Pensez simplement à... une petite plaisanterie ? Le terme est sans doute maladroit, mais après tout, Miles avait surtout choisi cette affaire pour tester l'irlandaise. Rien de plus.

« La mairie refuse de donner l'acte de propriété de la maison ? Ne pas connaitre l'identité des habitants seulement en l'absence d'empreinte me semble un peu maigre, non ? »

Miles esquissa un sourire. On dirait que la jeune femme n'avait pas encore compris. Il allait devoir être un poil plus clair...

« J'ai dit que l'identité des propriétaires restait un mystère... c'en est un pour moi. Rien ne vous empêche de faire les démarches. »

Miles sirota une gorgée de thé. Puis, le silence. Miles pensa naïvement que sa jeune assistante gardait ses commentaires pour elle, et décidait de réfléchir en silence. Mon œil ! La jeune femme tomba aux pieds du procureur, puis étala le dossier par terre! Miles faillit recracher son thé, c'est dire ! Il se dit quelque chose comme WTF ? puis la regarda faire sans rien ajouter, avec un visage déformé par l'incompréhension, tout de même. Enfin. Il la laissa faire. Elle prenait ses marques, après tout. Après qu'elle ait terminé sa tirade, Miles décida enfin de prendre la parole.

« On dirait que vous avez bien saisi l'affaire. Au passage, voici de nouveaux éléments. »


diagramme 2 de la scène du crime:
 

« Au passage, une petite contradiction est cachée dans ce que je vous ai dit depuis le début, par rapport à ces plans. Regardez bien. »

Et il but une gorgée de thé supplémentaire. Décidément, Miles Edgeworth était d'humeur joueuse, aujourd'hui.

_________________

Zbig dans toute sa splendeur:
 


Merci Zbig again:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier jour   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Je fais le grand saut dès le premier jour |Urgent - Mia | => Fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Aide pour Hen [Toutes les Aides] - EN PAUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rpg . Fight for the truth :: Bureaux des procureurs-